02/08/2006

Sexomnie...



Sexomnie




-Au fait, cher Maître, vous devez bien vous y connaître en nègres?

- Mais très certainement. Mon père était un mulâtre, mon grand-père était un nègre
et mon arrière-grand-père était un singe.
Vous voyez, Monsieur : ma famille commence où la vôtre finit.

Alexandre Dumas ©



21:21 Écrit par DyFuCa dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : star, sex, black |  Facebook |

Commentaires

Pourquoi.... ...........la citation avec cette photo-là? D'habitude, je te suis mais là .......j'avoue que j'y pige que dalle.........je dois être trop fatiguée!
Bonne nuit.

.......behind blue eyes.......

Écrit par : milady | 02/08/2006

...

Je rêve éveillé, je pense en dormant: un titre, une image, une réplique cinglante...cherche la liaison ;-)

Écrit par : Dyfuca | 03/08/2006

Bizarre Moi...j'ai tout capté :-)...Dis t'as vu Dyf...je reviens chez toi :-))

Écrit par : sioran | 03/08/2006

...

Sio, le lit est toujours ouvert au "sexomnomiaque"...;-)

Milady, green or blue eyes, le principal est d'en avoir deux...

Écrit par : Dyfuca | 03/08/2006

Pas avec Fidel Castro ! " ma famille commence où la vôtre finit." Sauf à Cuba...

Mais enfin, ta photo vaut 1.000.000 de fois plus que celle de Raul Ruz Castro sur mon blog !

Gargamelo le sorcier wallon

Écrit par : Gargamelo | 03/08/2006

un ptit coucou pour te remercier de ton aide.
à bientot.

Écrit par : sarah | 04/08/2006

encore une autre image de croupe .. tu ne trouve pas que les croupe de nos grands mères ressemblaient moins à celles que tu nous montres ...!!!! ?????

Écrit par : aramis-dingo | 07/08/2006

... Merci pour l'ouverture...:-)

Écrit par : sioran | 07/08/2006

... Laquelle d'ouverture?...

Entre un cancer de la prostate (cigarette) et un cancer du foie (alcool), de nos jours, que reste-t-'il de vertueux sans être trop vicieux, comme ouvertures???

Écrit par : une fan...à tiques! | 08/08/2006

...
Fan...à tiques, femme à tic ?

Écrit par : Dyfuca | 08/08/2006

Paradoxe Dumas est l'auteur le plus célèbre ... pour ses nègres.
Cela dit, anecdote dérisoire par rapport à son oeuvre éblouissante et indémodable.

Écrit par : Brice Depasse | 10/08/2006

Parallélisme...

Tout est question de couleurs, pourvu que l'on ait le bon pinceau...

Écrit par : Dyfuca | 10/08/2006

Les commentaires sont fermés.